lundi 28 août 2017

Les vacances qui tuent... (dans les deux sens du terme)



Salut vous...
Back in business après 3 semaines de vacances.
On est morts.
(Je demande humblement pardon à tous ceux qui ne sont pas partis en vacance, vous pouvez passer votre chemin...)

Ca a commencé gentiment dans le Gers avec les soeurs de chéri.
Alors le Gers comment dire...
...En plein mois d'août, c'est vide.
A part des tournesols et des cochons, ben il n'y a rien ni personne.
Pour ceux que la foule rebute, foncez-y, vous ne serez pas déçus.

Super location, excepté... la literie.
Donc, des lits doubles de 1,20m de large!!!!
Nan mais sans rire, je ne sais même pas ou ils ont pu trouver des matelas à cette taille.
Pour nous qui sommes plutôt grands et plutôt habitués au 1,80m ça a fait un peu mal.

Bon, à part ça temps parfait, piscine, produits régionaux, melon à gogo et rosé bien frais, enfants charmants et qui s'entendent à merveille,que demande le peuple.

Après une semaine on a pris la direction de Rocamadour pour le grand rassemblement familial de mon côté de la famille.

On était déjà un peu crevés rapport aux lits nains, et bien ça ne s'est pas amélioré.
Donc chaque année en août nous nous retrouvons avec mes cousins, oncles et tantes chez mes grands parents.
Fatalement, les enfants ont fait des enfants et ma foi, ça commence à chiffrer en terme de monde.

Il a été décidé que les midis chacun mangeait chez soi à la bonne franquette et que le seul vrai repas était le soir, question d'intendance.

Et alors cette année pour une raison qui m'échappe, c'était tablée gigantesque midi et soir avec vin, entrée, plat, fromage...

Carnage.

(Et je ne te parle même pas du petit excès pondéral qui en a résulté...)

Tu sors de table il est 15h tu as une vaisselle gigantesque à faire et chez nous la vaisselle est l'affaire des petits enfants aka ma génération.
Sauf que pour la rendre moins chiante, on a décidé de l'agrémenter avec de la musique et la poire délicieuse du bouilleur de cru de la région.
Sauf que bon, il y en avait deux par jour des vaisselles!!!!

Autant on a réussi a garder un minimum le cap l'après midi (dois je rappeler que nous somme aussi des parents?) autant c'est parti en vrille tous les soirs.

Bon, par contre on a ri comme des fous, grand père nous a regardé la larme à l'oeil comme chaque année se félicitant intérieurement d'avoir créé un lieu dans lequel nous avons année après année encore plus envie de revenir.

Mais on est rentrés épuisés!!!!!!
Et en plus encore 15 jours d'enfants à gérer, leur vrais parents, c'est à dire leurs professeurs ne les reprennent que le 1 septembre.

Vivement la rentrée je vous dis.









Et puis sinon, j'ai quand même retrouvé avec plaisir le chemin de mon atelier ou m'attendaient ces deux merveilleux tissus.
C'est de la double gaze pour celles qui ne connaitraient pas et c'est dingue!!!

J'avais envie de quelque chose de simple qui rende honneur au tissu et c'est en retombant sur une blouse que j'avais cousue pour Luce que la forme m'est venue.
J'aime beaucoup la simplicité de cette blouse agrémentée par ce col élastiqué qui lui donne une allure un peu 70's.

Vous avez donc la version blouse hyper facile à porter et qui fait le job à elle toute seule.
Deux coloris disponibles: Curry et Canard.














Et puis la version robe.
Je l'ai voulue longue mais pas trop afin de dévoiler les chevilles et resserrée à la taille.
Ici en canard avec une ceinture à la taille...













... et en Curry sans rien.

C'est vraiment le genre de robe que j'ai envie de porter en ce moment.
Il fait un peu plus frais, elle est hyper facile à vivre et elle continuera à faire le job lors des premiers frimas avec une paire de boots ou des baskets.










Si vous souhaitez la robe plus longue ou plus courte c'est évidement tout à fait possible.

Voilà, j'espère que ces nouveaux modèles vous plairont et qui sait vous donneront envie que ce soit la rentrée.
Ho ça va, on peut rêver!!!!

La blouse s'appelle Gina et la robe Ernest.
Ce sont les prénoms de mes merveilleux grands parents.

Pour les infos pratiques, c'est ici que ça se passe.

Je vous embrasse!!!


lundi 24 juillet 2017

L'indispensable pour toutes.






Force est de constater que cette année "l'indispensable" est le patron pour lequel j'ai reçu le plus de demandes.
Il ne taillait jusqu'à présent que jusqu'au 44, il est maintenant disponible jusqu'au 54!!!
J'ai revu les explications, et rajouté des manches longues en plus des manches trois quart et est toujours disponible avec trois versions intégrées.



En somme plus de jaloux.
Je promets de m'attaquer à la gradation de "la blonde" à la rentrée pour que ce patron puisse lui aussi être à la portée de toutes mais pour l'heure, les vacances m'appellent!!!!

Je vous embrasse!!!!


vendredi 30 juin 2017

Guillaume


Guillaume, c'est le co locataire de mon frère.
On habite la même maison, mais comme elle est grande, c'est hyper bien délimité.

Guillaume, est je pense une des plus belles rencontres que j'ai pu faire ces dernières années.

Guillaume a 24 ans, il est intéressé par plein de choses, il mange bio, déteste les boites de nuit, adore jouer de la musique, est fan de Michel Legrand, me fait des boutures de plantes, vient prendre l'apéro dès que c'est possible les bras chargés de victuailles, est calme, doux, drôle, à un look parfois improbable mais toujours réussi parce que tellement lui, il aimerait monter un groupe de musique et vient nous jouer les morceaux qu'il a composés.
Luce l'appelle Guillo et malgré qu'elle soit d'une nature plutôt farouche, elle l'a je crois complètement adopté quant à Nino, je pense qu'il le considère comme un membre de la famille, ce qui est d'ailleurs devenu le cas.
Mon frère me parle de Guillaume en disant "ton fils".

Tout ça pour dire que j'adore qu'il soit là, notre vie ne serait pas du tout la même sans lui près de nous.



Et puis il n'a pas encore vu cette chemise à l'imprimé improbable, mais je crois qu'elle lui plairait beaucoup.

Bon, je suis un peu sortie de ma zone de confort avec ce tissu, et je lui ai tourné autour un certain temps avant de réussir à en faire quelque chose.
J'ai un petit côté scolaire parfois et avec un tissu comme ça, pas moyen de faire des raccords, c'est free style.
Panique!!!!!

Force est de constater que ça fait un bien fou de se faire violence parfois parce que j'aime beaucoup le résultat.

C'est certes une pièce qui n'est pas passe partout, mais qui s'accorde facilement avec plein de couleurs et qui a pour le moment rencontré l'approbation de toutes les personnes l'ayant vue en vrai, ce qui n'est vraiment pas le cas à chaque fois.

(Oui, je sais je devrais dire à mon entourage de toujours me dire que ce que je fais est sublime!)

Pour la forme, je dirais que c'est ce qu'on appelle une blouse de peintre.
C'est une coupe que j'apprécie particulièrement en été parce que ample et aérée et puis c'est un coton fin et très très agréable à porter. 





Alors, il est évident que chaque modèle réalisé sera différent parce que le tissu ne permet pas de faire plusieurs fois le même modèle, mais c'est ce qui fera le charme de cette blouse, elle sera vraiment unique.


Voilà, j'espère qu'elle vous plaira et vous pouvez la retrouver dans la boutique ici.



Je vous embrasse!!!!






mardi 13 juin 2017

Higgins le patron mais pas que...


Vu l'engouement qu'à provoqué ce modèle la semaine passée (il est d'ailleurs maintenant sold out)
je me suis dis que ce serait gentil de ma part de vous faire un petit patron, mais aussi de la proposer dans une nouvelle version.






Voilà donc une version lignée d'Higgins qui c'est bien simple va avec tout!!!!
Dans un merveilleux coton écru fin et très agréable à porter.
Elle est à retrouver dans la boutique ici.

Et pour ce qui est du patron, facile à faire et pas trop gourmand en tissu.
Que demande le peuple!!!
Préférez un tissu qui a un peu de tenue pour réaliser ce modèle, Liberty, coton, lin mais rien de trop épais ou de trop fluide.


Le patron est à retrouver ici.
Le pas à pas est comme d'habitude disponible là.


Je vous embrasse!!!!

jeudi 8 juin 2017

Mrs Higgins


Quand nous étions enfants, mes soeurs et moi passions tous les étés 15 jours en Irlande avec mes parents afin que notre père puisse d'adonner à sa passion, la pêche au saumon.

Chaque année nous louions le même petit cottage typiquement irlandais tenu par une dame nommée Mrs Higgins.

Mrs Higgins, ne faisait pas bien la cuisine, elle n'était pas jolie et avait du poil au menton et je crois même qu'elle était un peu bossue.

Mes soeurs et moi parlions peu avec elle vu notre niveau d'anglais, mais si elle n'avait pas été là, l'endroit aurait perdu de son âme.

En voyant ce tissu très british avec ses médaillons et ses petites roses, j'ai tout de suite repensé à l'Irlande, à nos promenades le long de la rivières, à nos jeux dans les rhododendrons, à l'odeur du fumoir qui transformait les saumons fraichement pêchés, aux framboises volées dans le potager et aux interminables parties de jeu des 7 familles.








Voilà donc la blouse Higgins, en hommage à cette dame qui rigolerait bien si elle savait que parfois je pense à elle et que j'ai cousu une blouse portant son nom.

Higgins est dans une merveille de coton léger et est donc extrêmement agréable à porter par temps chaud.
Elle est sans manches mais avec de grands volants aux épaules qui cassent un peu le côté sage du tissu et font un profil que j'adore.
Elle à une longue patte polo, de manière à pouvoir la portée ouverte ou fermée.



Pour toutes les infos sur Higgins, c'est ici que ça se passe.



J'espère qu'elle vous plaira.
Je vous embrasse.